Parlons Greenwashing !

Parlons Greenwashing !

Toi, petit être juvénile dans l’air du temps, tu t’informes et tu es au courant des dernières actes, des dernières découverts et on t’en félicite ! Tu as donc très certainement déjà entendu parler du Greenwashing ou en français de l’écoblanchiment (#MarreDesAnglicismes). Si ce concept est assez flou pour toi, cet article made by l’AST est là pour toi !

C'est quoi le Greenwashing ?

Le respect de l’environnement étant devenu un critère d’achat pour bon nombre de consommateurs, de nombreuses entreprises ont développé des techniques marketing pour vendre des produits ou des services en leurs attribuant des vertus écologiques ou des origines biologiques. Ce phénomène on l’appelle le Greenwashing et il touche tous les secteurs que ça soit dans l’agro-alimentaire, le textile, l’industrie, la cosmétique, etc. L’équipe de l’AST a enquêté pour faire de toi, jeune étudiant, un expert de la communication greenwashing ! Si toi aussi tu veux faire ta pub approuvée 100% Greenwashing, cette méthodo en 3 étapes est faite pour toi !

ÉTAPE 1 : On a dit GREENwashing ! Du vert partout, tout le temps !

Et bien oui, c’est le plus courant et le plus simpliste des procédés mais l’utilisation du vert à outrance est très répandue. Plus besoin de modifier la composition des produits pour qu’il soit écolo, le vert de l’emballage suffit et le consommateur n’y verra que du feu ! 

ÉTAPE 2 : Saupoudrer de quelques petits mots " sans/avec/100%"

Le consommateur sait reconnaître les méchants composants ! La bonne entreprise approuvée 100% greenwashing n’oubliera donc pas de préciser qu’ils sont garantis « sans colorant, sans arôme artificiel », « sans parabène », « sans sulfate », « sans torture animale », en ne précisant pas les autres substances nocives contenues dans les produits bien évidemment. Elle se targuera d’être « 100% naturel », et mettra en avant la présence d’éléments issus de l’agriculture biologique (même si ces ingrédients ne représentent qu’1% de la composition du produit final).

ÉTAPE 3 : On enfonce le clou avec ces labels !

Dire qu’on est écolo c’est bien, le faire dire par d’autres c’est mieux ! Et c’est là qu’on sort tout un tas de labels et autres certifications garants de l’investistissement écologique des marques. Le problème est que paroisses labels sont auto-décernés ou attribués par des organismes aux critères mystérieux ou peu rigoureux.

Les conseils de l'AST

Pour mieux connaître l’impact de nos produits de consommation sur le plan environnemental mais aussi éthique et social, il existe de nombreux outils simples d’utilisation. Ils évaluent sur différents critères des produits d’alimentation, cosmétiques ou vestimentaires comme les applications BuyOrNot, Clear Fashion…

Certains labels sont réellement certifiés avec des critères rigoureux comme Bio Europe, Bio Cohérence, Nature & Progrès et bien d’autres…

Plus simplement si vous souhaitez connaitre la composition de ce que vous consommez et réduire réellement votre impact écologique : évitez les produits ultra-transformés, favorisez les produits locaux, les circuits-courts, la récup’ et les secondes mains le plus possible 😉 

Voilà tu es fin prêt pour créer le parfait modèle de Greenwashing 😉Nous vous incitions vivement à garder un esprit critique sur ce que vous consommez et à vous renseigner. Nous vous proposons quelques petits conseils …

 

Un peu de lecture en supplément pour les plus curieux

Pour compléter cette article, nous conseillons d’aller jeter un oeil à ces 2 articles :

Un petit reportage pour atteindre le niveau expert en Greenwashing !

Vous ne saviez pas quoi regardez ce soir ? Suivez les reco’ de l’AST 😉

Pour continuer sur cette lancée, nous vous partageons un épisode de Cash Investigation datant de 2015 traitant du Greenwashing.

C’est un reportage complet qui permet de comprendre les stratégies de communication des grandes entreprises qui investissent dans le marketing vert, les contrôles qui sont réalisés sur ces publicités, les labllisations et les impacts réels de certaines entreprises. 

Vous y verrez, comme toujours, des interviews musclées d’Élise Lucet.

C’est juste ici : https://www.dailymotion.com/video/x3jfu1

Le prix Pinocchio, une touche d'humour !

Pour terminer en beauté nous vous partageons ce site. L’association écologiste « Les Amis de la Terre » attribue le Prix Pinocchio depuis plusieurs années.

Ce prix dénonce les entreprises usant le plus du marketing vert, en opposition avec leurs actions et leurs impacts écologiques et sociaux. 

https://www.amisdelaterre.org/campagne/prix-pinocchio/

« Une façon originale de dénoncer le Greenwashing des grosses entreprises »

Si vous souhaitez discuter plus longuement de développement durable et de sa mise en oeuvre auprès des étudiants en santé à Tours, nous vous invitons à nous rejoindre sur Facebook

Dans le cadre de notre semaine étudiante du développement durable (SEDD), retrouvez tous nos articles autour du développement durable en cliquant ici.

#SEDD #REFEDD #SeddCampus

Sources
 Article rédigé par Simbi Gasarasi (étudiante en médecine)

Laisser un commentaire